Textile : le groupe Camaïeu placé en liquidation judiciaire, 2 600 emplois supprimés

Publié
Textile : le groupe Camaïeu placé en liquidation judiciaire, 2 600 emplois supprimés
Article rédigé par
A.Peyrout, M.Justet, B.Six, P.Caron, A.Lepinay, P.Brame - France 2
France Télévisions

Une institution du prêt-à-porter va disparaître en France. Le groupe Camaïeu, qui emploie 2 600 personnes, a été placé en liquidation judiciaire, mercredi 28 septembre. Les 514 magasins du groupe fermeront définitivement leurs rideaux samedi 1er octobre.

Dans l'après-midi du mercredi 28 septembre, à l'annonce du verdict du tribunal de commerce de Lille (Nord), les larmes et le désespoir s'emparent des employés de Camaïeu. Le plan de sauvetage de l'actionnaire a été rejeté, et les 2 600 salariés des 514 boutiques du groupe viennent d'apprendre sa liquidation judiciaire. "On a tout perdu quelque part. Aujourd'hui, j'ai 57 ans. Je me retrouve sans emploi", se désole une salariée.

240 millions d'euros de dettes

L'entreprise avait été placée en redressement judiciaire début août, avec 240 millions d'euros de dettes. Dans la soirée de mercredi, l'actionnaire Michel Ohayon a quitté rapidement le tribunal. Camaïeu était pourtant un incontournable de l'habillement féminin depuis les années 80. Mais dans les années 2000, l'enseigne a peiné à prendre le virage du numérique. La crise du Covid-19 et la fermeture des magasins ont donné le coup de grâce. L'actionnaire avait demandé il y a quelques jours une avance financière à l'État de près de 48 millions d'euros. Une demande rejetée par Bercy, car jugée irréaliste. Les 514 magasins fermeront définitivement leurs rideaux samedi 1er octobre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.