Projet d’un multiplex à Saint-Pierre de La Réunion : un chef d’entreprise porte plainte pour "faux" et "escroquerie"

Frédéric Drotkowski accuse Michel Fontaine, ancien sénateur et maire de Saint-Pierre de La Réunion, d'avoir privilégié son principal concurrent, alors que ce chantier devrait permettre d'importantes retombées financières.

Saint-Pierre (La Réunion)
Saint-Pierre (La Réunion) (GOOGLE MAPS)

Un chef d'entreprise a déposé une plainte contre X, que franceinfo s'est procurée, pour "faux" et "escroquerie", dans le cadre d’une implantation d’un multiplex à Saint-Pierre de La Réunion, a appris franceinfo auprès de l’avocat du plaignant, Me Yassine Bouzrou jeudi 21 novembre. Le litige porte sur l’achat d’une parcelle de terrain de 15 000 mètres carrés pour laquelle la société du plaignant a fait une offre à hauteur de 450 euros par mètre carré, mais finalement le marché public a été attribué à son principal concurrent à 200 euros par mètre carré.

Frédéric Drotkowski, dirigeant d’exploitation de cinéma de l’île, accuse Michel Fontaine, ancien sénateur et maire de Saint-Pierre de La Réunion d'avoir privilégié son principal concurrent, alors que ce chantier dans le sud de l'île devrait permettre d'importantes retombées financières. "Nous souhaitons que la justice tire toutes les conséquences des éléments accablants de cette procédure", a déclaré Yassine Bouzrou à franceinfo, qui a demandé que le Parquet national financier soit saisi. Une information judiciaire avait déjà été ouverte en 2016 pour "prise illégale d'intérêts" dans cette affaire.