Cet article date de plus de deux ans.

Poitiers : le Bon Coin supprime des annonces qui proposaient des objets nazis

La plateforme de vente en ligne a réagi après un reportage de nos confrères de France Bleu Nord dans lequel plusieurs historiens se disaient scandalisés.

Article rédigé par
avec France Bleu Poitou - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Au siège du site Le bon coin, à Paris (illustration). (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Quatre jours après la mise en vente d'objets nazis sur Le Bon Coin et alors que la polémique montait, la plateforme de vente en ligne a décidé de supprimer les annonces concernées dimanche 26 avril, rapporte France Bleu Poitou. Nos confrères avaient révélé vendredi la mise en vente, par un habitant de Poitiers, d'une casquette, d'insignes de sous-officier allemand, d'un brassard nazi rouge et d'un drapeau des jeunesses hitlériennes avec des croix gammées peu ou pas dissimulées.

Une vente jugée "dégueulasse"

Plusieurs historiens avaient jugé cette mise en vente scandaleuse : le professeur émérite de l'université de Poitiers Jean-Marie Augustin dénonçait "une offense, une injure faite à toutes les victimes de la barbarie nazie", et le président de l'association Vienne Résistance Internement et Déportation Jean-Jacques Guérin jugeait cela "dégueulasse", d'autant plus que l'annonce avait été passée seulement quelques jours avant la Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation célébrée dimanche.

Après le reportage de France Bleu Poitou, Le Bon Coin a retiré les annonces, expliquant que "des filtres automatiques informatiques filtrent les 800 000 annonces déposées chaque jour sur le site (...) et qu'elles sont refusées quand elles ne sont pas conformes aux règles de diffusion ou illicites" mais que "si malgré ce contrôle une annonce au contenu illicite est mise en ligne à tort (...), une équipe dédiée peut la retirer a posteriori, conformément au statut d'hébergeur (tel que défini par l'article 6 de la Loi pour la Confiance dans l'Economie numérique du 21 juin 2004)".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Commerce

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.