Dématérialisation des tickets-restaurant : "C'est une bonne nouvelle pour les salariés, mais il faut les outils digitaux dans les petites organisations", estime l'Association nationale des DRH

La ministre déléguée du Commerce annonce ce lundi la généralisation de la "dématérialisation" des tickets-restaurant "avant 2026". Pour le président de l'Association nationale des DRH, ils vont devenir "un des sujets de négociations annuelles obligatoires".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La "dématérialisation" générale des tickets-restaurant est prévue "avant 2026", selon le gouvernement. (LP/ AUR?LIE AUDUREAU / MAXPPP)

La généralisation de la dématérialisation des tickets-restaurant d'ici 2026 annoncée par la ministre déléguée du Commerce Olivia Grégoire est "plutôt une bonne nouvelle en termes de gestion administrative pour les salariés", salue lundi 2 octobre sur franceinfo Benoît Serre, vice-président de l'Association nationale des DRH.

>> Consommation : Olivia Grégoire annonce la généralisation de la "dématérialisation" des tickets restaurant "avant 2026"

Il considère que la fin des titres papiers représentera une "gestion plus simple" également pour les entreprises. "En revanche, il faut les outils digitaux et techniques nécessaires dans les petites organisations pour le faire", soutient Benoît Serre.

Le vice-président de l'Association nationale des DRH soutient que cette "nouvelle était attendue" après la fermeture "en février 2023 de la centrale de règlement des titres". "Avant le restaurateur envoyait son ticket à la centrale qui gérait tout, puis quand elle a fermé, il a dû tout gérer, ce qui lui coûtait cher en commissions et frais de traitement administratif", explique-t-il. Benoît Serre s'attend également à ce que "le sujet des tickets-restaurant devienne un des sujets de négociations annuelles obligatoires soit pour en augmenter la valeur, soit pour basculer en digitalisation et permettre une gestion au plus près de ce sujet-là".

Face à l'inflation galopante, Benoît Serre plaide pour renouveler la possibilité d'utiliser les tickets-restaurant pour tout produit alimentaire au-delà du 31 décembre 2023. "Dans la configuration actuelle, ce serait pas mal que ce soit prolongé", insiste-t-il. Il rappelle par ailleurs que certains salariés font le choix de donner leurs tickets-restaurant à des associations, "ce qui ne sera plus possible avec la dématérialisation". "Il y a un travail supplémentaire à faire pour savoir comment on dématérialise tout en maintenant le caractère assez souple de l'utilisation des tickets-restaurant", indique-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.