Cet article date de plus de trois ans.

Couvre-feu à 18h généralisé : "Ouf, on n'a pas confiné à 100%", salue le président de la Confédération des commerçants de France

Pour Francis Palombi, un reconfinement signifiait "tomber dans le chaos total". "L'activité qui s'arrête. Les villes deviennent mortes. C'était très grave", insiste-t-il.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Illustration d'un commerce contraint de fermer à 18h en raison du couvre-feu à Marseille, en janvier 2021. (TOMASELLI ANTOINE / MAXPPP)

Jean Castex a annoncé, jeudi 14 janvier, un couvre-feu dès 18h dans toute la France à partir de samedi et "pour au moins 15 jours" . Les commerces devront donc adapter leurs horaires. "Ouf, on n'a pas confiné à 100%",réagit sur franceinfo Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France.

"Les commerçants sont des battants"

"Ce n'est pas une bonne nouvelle, mais c'est la nouvelle la moins mauvaise qu'on pouvait espérer. La plus grave eût été le confinement total. Nous y avons échappé et notre gouvernement a voulu tout faire pour y échapper. Et je le remercie au passage."

"Un confinement total c'était à nouveau tomber dans le chaos total. Cela voulait dire fermer les magasins, les rues sombres, l'activité qui s'arrête. Les villes deviennent mortes. C'était très grave".

Francis Palombi

à franceinfo

"Je ne dis pas que nous n'allons pas être affectés, autour de 15% à 20% de baisse de chiffre d'affaires, mais les commerçants sont des battants, insiste le président de la Confédération des commerçants de France.Les commerçants ne sont pas des gens qui attendent que ça se passe. Ils vont ouvrir entre midi et deux, ils vont ouvrir plus tôt le matin", a-t-il expliqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.