Confinement : dans la Loire, l'indispensable commerce ambulant

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Confinement : Dans la Loire, l'indispensable commerce ambulant
Article rédigé par
C. Exbrayat, C. Dol-Damiran, G. Mahieu - France 3
France Télévisions

Depuis dix ans, Stéphane Laurent sillonne les routes du Pilat, dans la Loire, à la rencontre des habitants les plus isolés. Le confinement l'a rendu encore plus indispensable.

Son véhicule à peine garé, déjà les premiers clients se bousculent. Stéphane Laurent, épicier ambulant sur la route du Pilat dans la Loire, enchaîne les notes et les petites habitudes de chacun. Pendant le confinement, il a enregistré 30% d’activité en plus et son chemin compte 30 arrêts supplémentaires. "Ça donne l'occasion de voir les voisins et de se regrouper un peu c’est bien sympathique", témoigne une habitante d'un hameau. Pendant le premier confinement, Stéphane Laurent a gagné des dizaines de nouveaux clients. Des journées à rallonge, surtout quand il pense à ceux qui ne le contactent plus aujourd’hui : "le circuit court ça a bien été pendant le confinement, regrette t-il. Mais après on reprend ses drives chez Leclerc, les Amazon. Mais on était là avant pendant et on sera là après."

Le lien social 

Sur une place, au bord de la route ou devant un portail, Stéphane sillonne les routes depuis près de dix ans. Aujourd’hui les habitués servis à domicile apprécient encore plus sa présence. "Il m’apporte des nouvelles aussi des personnes dans la campagne, qui sont surtout des personnes âgées", se réjouit l’une d’elle. "On prend le temps de vivre, de faire du commerce et du social", conclut Stéphane Laurent.



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.