Auchan France vend 21 sites : "Les glorieuses années de la grande distribution sont derrière nous", estime un spécialiste

Plus de 700 salariés sont potentiellement concernés.

Auchan met en vente 21 sites français, plus de 700 salariés sont potentiellement concernés (illustration).
Auchan met en vente 21 sites français, plus de 700 salariés sont potentiellement concernés (illustration). (FRED TANNEAU / AFP)

"Les glorieuses années de la grande distribution sont derrière nous", a estimé Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution et éditeur du blog Grande conso, mardi 30 avril sur franceinfo. Le groupe Auchan venait d'annoncer la vente d'au moins 21 sites en France. "Il y a un déséquilibre qui se noue année après année entre l'offre et la demande", souligne Olivier Dauvers, qui pointe également "la concurrence au sein de la grande distribution""les plus faibles en paient le prix".

franceinfo : Pourquoi y a-t-il ces difficultés chez Auchan ?

Olivier Dauvers : La grande distribution dans son ensemble est aujourd'hui prise dans une nasse. Vous avez les dépenses des ménages dans les hypermarchés et supermarchés qui ne progressent plus, ou plus beaucoup. D'un autre côté, depuis des années, on continue à ouvrir des mètres carrés commerciaux. Il y a un déséquilibre qui se noue année après année entre l'offre et la demande. On est entré dans une phase de respiration. Les magasins qui sont en trop, soit ils sont cédés, soit ils sont fermés. Les glorieuses années de la grande distribution sont derrière nous. On a connu Casino qui a fermé des magasins. Désormais, c'est Auchan. Tout cela était prévisible. Cela fait des années qu'on dit qu'il y aura des fermetures de magasins, avec des conséquences sociales. Ce sont des centaines d'emplois qui sont menacés.

Y a-t-il trop de supermarchés en France ?

Soit il y a trop de supermarchés, soit les Français ne dépensent plus assez dans la grande distribution. Ils fréquentent d'autres circuits alternatifs, la vente directe, les circuits courts, de nouvelles formes de commerces. Le magasin généraliste qu'est l'hypermarché ou le supermarché a aujourd'hui moins d'attrait qu'il en avait avant. Si les Français dépensent leur argent dans d'autres circuits, le circuit historique est menacé.

Quelle est la concurrence des hypermarchés ?

La concurrence est diffuse mais est très large. Vous avez les circuits courts, mais ce n'est pas cela qui renverse Auchan. Il y a une concurrence au sein de la grande distribution. Les enseignes comme Leclerc, Système U, Intermarché, depuis dix ans se développent beaucoup plus rapidement que les enseignes comme Carrefour, Casino ou Auchan. Vous avez une concurrence nouvelle avec le e-commerce. Cette somme de nouvelles concurrences en s'additionnant, commence à constituer une menace. Aucune de ces menaces ne va les tuer. Mais la somme de toutes ces menaces commencent à gratter dans le dos. Les plus faibles, ceux qui sont en difficultés, en paient le prix. Il y a une forme de logique économique. Elle est difficile à entendre pour les salariés mais elle est implacable. Aujourd'hui, on est entré dans cette phase. Il faut s'habituer à ce que des enseignes ferment des magasins ou en vendent. C'est assez logique.