Chômage : "légère" inversion de la courbe fin 2015, selon l'OCDE

Le taux de chômage en France devrait légèrement décroître pour atteindre 10,1% au second semestre 2015 selon l'Organisation de Coopération et de Développement Economique. Fin 2016, l'OCDE prévoit un taux de 10%.

(L'OCDE prévoit une "légère" inversion" de la courbe du chômage en France d'ici fin 2015 © MaxPPP)

L'inversion de la courbe du chômage, ce pourrait être pour la fin de l'année. C'est ce que prévoit en tout cas les spécialistes de l'OCDE dans leur rapport publié ce mercredi. Il s'agit toutefois d'une "légère inversion". Le taux de chômage atteindrait ainsi 10.1% d'ici décembre 2015, puis 10% en 2016. Des prévisions très proches de celles présentées fin 2014 par l'organisation et de celles du ministre du Travail, François Rebsamen. 

Des réformes ambitieuses pour accélérer la reprise

Pour l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques, la reprise est favorisée par une augmentation de la consommation des ménages français et le retour progressif des entreprises vers l'investissement. " Les mesures politiques du gouvernement, tel que le pacte de responsabilité, vont avoir un effet même si ce redressement est long" , explique Nicolas Brandt, chef économiste à l'OCDE, en charge de la France. 

"La situation est en train de s'améliorer." Nicolas Brandt, chef économiste à l'OCDE
--'--
--'--

L'OCDE  insiste sur la nécessité de mener rapidement en France des "réformes structurelles et ambitieuses du marché du travail" pour redonner de la confiance aux entreprises. Elle évoque plusieurs mesures comme des allègements de charges ou un accroissement de la concurrence.

Une stabilisation de la courbe du chômage, plutôt qu'une baisse

Même si l'activité économique nationale repart, les effets sur l'emploi seront limités pour des raisons surtout démographiques.  " Il y a plus de personnes qui vont entrer sur le marché du travail, détaille Nicolas Brandt. Donc on ne prévoit pas une forte baisse."   La courbe devrait donc se stabiliser autour des 10%.