Cet article date de plus de huit ans.

Chômage : l'inversion de la courbe, c'est pour quand ?

Un petit cadeau au pied du sapin pour le gouvernement : au mois de novembre, le nombre de chômeurs a légèrement baissé de 0,4% dans la catégorie A, celle des personnes qui ne travaillent pas du tout. Mais on est encore loin de l'inversion de la courbe tant attendue.
Article rédigé par Sarah Lemoine
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Le nombre de chômeurs a légèrement baissé dans la catégorie A au mois de novembre © MaxPPP)

Pour inverser la courbe du chômage, il faut - en théorie - que le nombre de chômeurs sans activité diminue pendant trois mois d'affilée. Or, depuis deux ans, aucune baisse mensuelle n'a été enregistrée deux mois de suite. Et depuis septembre, c'est le yo-yo permanent.

A LIRE AUSSI ►►► Le chômage en légère baisse en novembre : -0,4%

Le paradoxe, c'est que l'activité redémarre : 1,1% de croissance prévue cette année, autour de 1,5% l'année prochaine. Le problème, disent les économistes, c'est que ce n'est pas suffisant pour inciter les entreprises à embaucher durablement. Conséquence, 90% des contrats signés aujourd'hui sont des CDD. Et 70%, des CDD de moins d'un mois.

Quels sont les leviers du gouvernement ? 

Face à un taux de chômage à son plus haut niveau (10,2% en métropole, 10,6% en incluant les DOM), l'exécutif promet des mesures chocs à la mi-janvier. A la clef, un plan massif pour la formation des chômeurs longue durée et pour l'apprentissage. A quoi s'ajouteront la réforme du code du travail, la renégociation de la convention chômage ou encore le projet de loi sur les nouvelles opportunités économiques liées à la révolution numérique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.