Cet article date de plus de neuf ans.

Chiffre d’affaires des casinos : <i>rien ne va plus !</i>

Interdiction du tabac dans les lieux publics, pouvoir d’achat en berne, même chez les "flambeurs" : les casinos affichent un chiffre d’affaires en nette baisse par rapport à juillet 2007…
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

La "récession constatée depuis janvier 2008 ne paraît pas s’atténuer, bien au contraire". Les responsables de Casinos de France, premier syndicat patronal du secteur, affichent une mine déconfite à la vue du chiffre d’affaires de juillet. Moins 19% par rapport au même mois de l’été 2007, à périmètre comparable.

Le contexte est tel que "la situation économique de nombreux établissements (deviendrait) préoccupante". Et Casinos de France de pointer l’impact de l’interdiction du tabac dans les lieux publics, mais aussi "la morosité ambiante et l’augmentation des produits pétroliers et des charges". Il est vrai que les plus gros flambeurs sur tapis vert ne laissent pas une Twingo sur le parking du casino.

Casinos de France représente les établissements des groupes Barrière, Tranchant, Joa (ex-Moliflor), Cogit, Emeraude et une quinzaine de casinos indépendants. Pour la saison 2006-2007, les 197 casinos français ont enregistré un produit brut des jeux (PJB, différence entre les mises et les gains) de 2,8 milliards d’euros.

Gilles Halais avec agences

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.