CDD : Valls propose l’inverse d’Hollande en 2012

Manuel Valls a fait ce mardi une série d’annonces pour doper l’économie des petites et moyennes entreprises et notamment la possibilité de renouveler deux fois les CDD. Pourtant, en 2012, François Hollande voulait atténuer la proportion de ces contrats précaires.

(François Hollande et Manuel Valls en septembre dernier © Reuters-Philippe Wojazer)

Les mesures annoncées mardi par Manuel Valls pour doper l’économie des petites et moyennes entreprises sonnent comme un gros changement. Surtout celle qui concerne les CDD. Il sera désormais possible de renouveler deux fois les CDD et les contrats d'intérim, au lieu d'une seule fois actuellement. Cependant, la durée maximale des CDD ne change pas et reste à 18 mois.

 

A LIRE AUSSI ►►►Les mesures les plus importantes de Manuel Valls pour doper l’embauche dans les TPE et PME

 

Avec ce "Small business act", le Premier ministre répond aux revendications des organisations patronales qui demandaient à faciliter le recours aux CDD pour éviter de s’enfermer vite dans un CDI qui apparaît "trop risqué " pour certains patrons. En faisant cette concession aux organisations patronales, Manuel Valls s’expose à de fortes critiques des syndicats et de la gauche du PS.

Le CDI devait redevenir la norme

Car il faut  se souvenir de certaines déclarations de François Hollande. Au tout début de son quinquennat, à l’été 2012, lors de la première conférence sociale, le président de la République avait eu des mots très durs contre le recours au CDD. Il avait suggéré que le nombre de CDD en France était trop important, près de 80% des embauches se font effectivement en CDD.

François Hollande avait demandé de mettre un terme à cet excès et atténuer le phénomène. Il faut que "le CDI redevienne la norme", avait insisté le ministre du Travail d’alors, Michel Sapin. Or, les déclarations de Manuel Valls disent l’inverse. Le recours au CDD a été ce mardi, facilité. Cette mesure sera ajoutée dans un amendement de la loi Rebsman, actuellement examinée au Parlement.