Vidéo Budget 2022 : "Nous n'avons jamais dissimulé qu'il y aurait 11 milliards d'euros de dépenses de l'État supplémentaires", assure Bruno Le Maire

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le Haut Conseil des finances publiques a critiqué mercredi un budget 2022 incomplet, qui l'empêche de rendre un avis "pleinement éclairé".

"Nous n'avons jamais dissimulé qu'il y aurait 11 milliards d'euros de dépenses de l'État supplémentaires", a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, jeudi 23 septembre sur franceinfo. Il répondait ainsi aux observations du Haut conseil des finances publiques qui s'est déclaré mercredi incapable de rendre un avis "pleinement éclairé" sur le budget 2022, des "mesures d'ampleur" n'ayant pas été intégrées au document qui lui a été transmis.

"J'ai dit dès le mois de juillet qu'il y aurait à peu près ce montant", s'est défendu Bruno Le Maire. Quant aux "mesures d'ampleur" évoquées par le Haut conseil des finances publiques, il assure que le gouvernement n'a "jamais dissimulé qu'il y aurait deux politiques qui seraient présentées un peu plus tard en première lecture à l'Assemblée nationale, par amendements". La première est "le plan d'investissement, parce que savoir où l'on met l'argent demande des consultations approfondies". La seconde, c'est "celle du soutien à l'emploi des jeunes, qui restera en dehors [du budget] au moins encore pendant quelques jours."

Emmanuel Macron accusé de "cramer la caisse"

Bruno Le Maire a aussi réagi aux critiques de Valérie Pécresse, qui a accusé Emmanuel Macron de "cramer la caisse" vendredi 17 septembre sur BFM.

"Peut-être que Valérie Pécresse a des remords ?", s'est-il interrogé. "Quand elle était ministre du Budget [sous Nicolas Sarkozy] et qu'elle a été confrontée à une crise deux fois moins grave que celle que nous avons eue, elle a fait des choix très différents", a-t-il lancé. "Elle a augmenté les impôts en 2012, augmenté la TVA et creusé la dette. Tout ça pour quel résultat ? Zéro de croissance, une dette qui se creuse et 10% de chômage", a-t-il asséné.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Budget de la France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.