Pouvoir d'achat : que cachent les frais d'incidents bancaires ?

À la demande du président de la République, les banques s'étaient engagées à plafonner leurs frais d'incidents bancaires à 25 € pour les Français les plus fragiles. La mesure est effective depuis le 1er février.

FRANCE 2

Avec 1 200 euros nets par mois, ce jeune couple est angoissé à la lecture de ses relevés de compte. Ils dépassent régulièrement le découvert de 200 € autorisé par leur banque et ces écarts coûtent cher. Les frais d'incidents peuvent parfois avoisiner les 50 euros par opération.

Des opérations surfacturées ?

Tous les mois, 1 Français sur 4 dépasserait son découvert autorisé. Dès que cette ligne est franchie, la facture peu grimpée très vite, surtout pour les plus modestes. France 2 a enquêté sur ces facturations des banques. Pour le simple envoi d'un courrier à un client dans le rouge, une employée à visage couvert indique que le montant de l'opération à 13,50 € est largement surévalué. "Le travail que je viens de faire là ne coûte pas 13,50 €", estime-t-elle. Ces frais d'incidents représenteraient un bénéfice de près de 5 milliards d'euros pour les banques

Le JT
Les autres sujets du JT
Avant la manifestation annoncée des \"gilets jaunes\", samedi 12 janvier, les banques et commerces du centre-ville de Bourges se protègent.
Avant la manifestation annoncée des "gilets jaunes", samedi 12 janvier, les banques et commerces du centre-ville de Bourges se protègent. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)