"Pas d'effort fiscal supplémentaire" après 2013, promet Jérôme Cahuzac

Le ministre du Budget a assuré que les impôts n'augmenteraient pas en 2014.

Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, pendant la présentation du budget 2013, le 28 septembre 2012 à Paris. 
Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, pendant la présentation du budget 2013, le 28 septembre 2012 à Paris.  (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

BUDGET - Les Français se préparent à des hausses d'impôts, seulement en 2013. C'est ce qu'a promis Jerôme Cahuzac, dimanche 30 septembre. "L'effort fiscal, nous le demandons en 2013. Il n'y aura pas d'effort fiscal ensuite car le président de la République s'est engagé à la stabilité", a assuré le ministre du Budget, invité du Grand Rendez-Vous sur Europe 1/I-Télé/Le Parisien.

"Nous avons deux années difficiles ou très difficiles devant nous", a reconnu Jérôme Cahuzac, interrogé sur le budget qui prévoit 20 milliards d'euros de nouveaux prélévements. Mais le ministre a précisé qu'"à partir de 2015, nous prévoyons (...) de commencer à diminuer les prélèvements obligatoires".

Jérôme Cahuzac a également contesté que les mesures du nouveau budget puisse handicaper la croissance, comme l'affirme l'opposition. Il a toutefois concédé que l'effort demandé en est "un peu rude" pour les "plus aisés de nos compatriotes". Avant d'ajouter : "Mais tout le monde doit faire un effort."