Les députés adoptent le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2018

L'Assemblée nationale a voté, mardi, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018. C'est le premier du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Le ministre de l\'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, et le ministre de l\'Economie, Bruno Le Maire, le 24 octobre 2017 à l\'Assemblée nationale.
Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, et le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, le 24 octobre 2017 à l'Assemblée nationale. (ERIC FEFERBERG / AFP)

354 voix pour, 192 contre, et 13 abstentions. Trois jours après la fin des travaux, l'Assemblée nationale a largement adopté, mardi 31 octobre, le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018 porté par les ministres Agnès Buzyn et Gérald Darmanin. Il s'agit du premier du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Les députés LREM et MoDem ont voté pour, les autres groupes politiques majoritairement contre. Ces derniers ont concentré leurs critiques sur la hausse de Contribution sociale généralisée (CSG), dont le taux va augmenter de 1,7 point. 

Des économies de 5,2 milliards d'euros prévues

Ce PLFSS prévoit 5,2 milliards d'euros d'économies sur l'ensemble des dépenses de Sécurité sociale. L'effort sera principalement concentré sur l'assurance-maladie. Il prévoit également une hausse importante du prix du tabac étalée sur trois ans, une augmentation des taxes sur les sodas ou encore une extension de l'obligation vaccinale pour les enfants en bas âge de trois à onze vaccins, à compter du 1er janvier. Le texte va maintenant être examiné par le Sénat à partir du 13 novembre.