Le budget de la Sécurité sociale adopté en première lecture après le rejet d'une motion de censure portée par LFI

Sans soutien des Républicains, cette motion de censure n'a recueilli que 89 voix sur les 289 nécessaires pour être adoptée.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'Assemblée nationale a rejeté le 4 novembre 2023 la 23e motion de censure déposée contre le gouvernement Borne depuis mai 2022. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)

L'Assemblée nationale a rejeté, samedi 4 novembre, la motion de censure déposée par La France insoumise (LFI) après l'utilisation par le gouvernement du 49.3 pour faire adopter son projet de budget de la Sécurité sociale. Défendue par le député insoumis Damien Maudet, cette motion n'a recueilli que 89 voix, bien loin des 289 votes requis pour faire obstacle au texte et faire tomber le gouvernement. Ce rejet entérine l'adoption en première lecture de ce texte, qui doit désormais être examiné par le Sénat.

Il s'agissait de la 23e motion de censure contre le gouvernement d'Elisabeth Borne depuis son arrivée à Matignon. Elle avait été déposée lundi par les membres du groupe LFI et une poignée d'élus communistes. Ce texte budgétaire prévoit notamment un déficit de la Sécurité sociale plus important que dans la dernière loi de financement en avril, estimé à 8,8 milliards d'euros en 2023, puis 11,2 milliards en 2024. Les comptes sont plombés, entre autres, par la hausse des dépenses de l'Assurance maladie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.