Cet article date de plus de trois ans.

La réforme de l'ISF passe mal et devrait être modifiée

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
isf
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Emmanuel Macron veut réformer l'ISF au profit de milliers de contribuables aisés. La polémique enfle, même au sein des députés de la majorité.

La réforme de l'ISF agite les parlementaires de tous bords, y compris au sein de la majorité. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a défendu ce mardi 3 octobre la fin de l'ISF et la création de l'IFI, un impôt sur la fortune immobilière qui ne s'applique plus aux biens mobiliers comme les yachts, les voitures de luxe ou les jets privés. À gauche, l'argument laisse sceptique Olivier Faure, député PS de Seine-et-Marne.

Des taxes spéciales

Pour corriger le tir, le gouvernement prépare un alourdissement des taxes spécifiques sur toute une série de biens considérés comme signes extérieurs de richesse. Finalement, les yachts et les voitures de luxe pourraient être taxés davantage.

À droite, ça ne plaît pas vraiment à Éric Woerth, député LR de l'Oise. En réalité, le débat est surtout symbolique, car la rentabilité de cet impôt est mince. En 2016, il représentait quatre milliards d'euros, soit moins de 0,4% des prélèvements obligatoires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.