France : pourquoi de plus en plus de communes fusionnent

Depuis le 1er janvier, la France compte 200 nouvelles communes, issues du regroupement de nombreux villages.

France 3

À Monsols (Rhône), dans le Beaujolais, la nouvelle année apporte son lot de nouveautés. Depuis le 1er janvier 2019, Monsols fait partie des sept villages qui se sont regroupés pour former une communauté nouvelle. Au total, 2 000 habitants sont concernés par cette fusion. "Ça peut être positif pour que les gens restent dans les villages et, au lieu que tout soit fermé, que cela évolue et change", explique une habitante. 608 communes françaises se sont ainsi associées pour ne former plus que 200 communes nouvelles.

Des avantages financiers

À Carnoy et Mametz, dans les Hauts-de-France, les maires ont conclu ce mariage de raison face aux difficultés, par exemple former une liste municipale. Autre intérêt pour ces nouvelles entités, la mutualisation des moyens qui va permettre des économies et surtout, à la clé, des avantages financiers. "Les dotations de l'État ne vont pas être à la baisse, vont même être légèrement majorées pendant trois ans", explique Stéphane Brunel, maire de Mametz. Alors que les ressources sont en baisse, les dotations de ces villages vont s'additionner, somme à laquelle l'État va ajouter un bonus de 5%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis le 1er janvier, la France compte 200 nouvelles communes, issues du regroupement de nombreux villages.
Depuis le 1er janvier, la France compte 200 nouvelles communes, issues du regroupement de nombreux villages. (France 3)