Cet article date de plus de deux ans.

Communes : la grande injustice des budgets

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Communes : la grande injustice des budgets
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Selon qu'elles accueillent des entreprises ou non, les communes ont des revenus très différents. Reportage dans deux communes similaires près de Saint-Étienne (Loire).

Près de Saint-Étienne (Loire), deux communes de 10 000 habitants, appartenant à la même intercommunalité et séparées de 25 km, ont des budgets radicalement différents. La première, Andrézieux, possède ainsi un budget trois fois supérieur à la seconde et investit à tout va. L'autre, Unieux, a en revanche du mal à boucler son budget. À Andrézieux, en plus d'un golf, le maire a fait construire un stade de football de 5 000 places. En vingt ans, la ville a aussi construit une médiathèque, un conservatoire, un palais des sports et bientôt un stand de tir et un dojo, pour 4 millions d'euros. "Ce n’est pas le but d'être différent, c'est le but d'être en la capacité de le faire", explique Jean-Claude Schalk, le maire. En périphérie de la ville se trouvent des zones d'activité immenses près de l'autoroute. Une centaine d'entreprises s'y sont installées et toutes payent de juteuses taxes reversées à la mairie. Andrézieux reçoit ainsi 10 millions d'euros des entreprises.

En attente de crédit depuis dix ans

Unieux, la ville voisine, ne touche que 1,2 million d'euros. Pus enclavée, elle possède peu de zones d'activités. Le maire, Christophe Faverjon, n'a ainsi pas l'argent pour refaire la voirie. "On fait beaucoup de rafistolages", explique-t-il. Une salle municipale attend des crédits depuis dix ans pour devenir une ludothèque. Alors, avec l'association des petites villes de France, le maire demande un partage plus équitable au sein des intercommunalités. "On pourrait se mettre d'accord pour 20 à 30% de nos recettes qui pourraient être mutualisées", propose-t-il. En attendant, il a augmenté la fiscalité, qui est l'une des plus élevées du département. Le maire d'Andrézieux, lui, est prêt à partager ses équipements, mais pas ses recettes fiscales.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Budget

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.