Budget : le déficit de la Sécu pour 2022 revu à 16,8 milliards d'euros, mieux que prévu

Le surplus attendu de taxes et de cotisations (15,6 milliards) va largement compenser les 12 milliards de nouvelles dépenses prévues par le gouvernement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo d'une caisse primaire de l'Assurance maladie, le 20 juin 2007, à Lyon. (FRED DUFOUR / ARCHIVES)

La croissance ralentit, l'inflation galope, mais la Sécu se redresse. Le déficit de la sécurité sociale va se réduire à 16,8 milliards d'euros en 2022, soit 3,6 milliards de moins que prévu, selon un rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale consulté lundi par l'AFP. Cela s'explique grâce notamment à "la bonne tenue de l'emploi" en début d'année, note le rapport. La flambée des prix aide également un peu, car elle pousse les salaires à la hausse. 

Le surplus attendu de taxes et de cotisations (15,6 milliards) va plus que compenser les nouvelles dépenses (12 milliards) prévues pour le Covid, la revalorisation du point d'indice des fonctionnaires, mais aussi la hausse de 4% des retraites et des prestations sociales inscrite dans le projet de loi sur le pouvoir d'achat, précise la Commission des comptes.

Sous réserve de nouveaux rebondissement dans un "contexte incertain" (tant sur le plan sanitaire que géopolitique), la moitié du record abyssal enregistré en 2020 (-38,7 milliards) pourrait ainsi avoir été effacée en deux ans. Le déficit s'était déjà réduit d'un tiers en 2021, à 24,6 milliards d'euros. La branche maladie restera néanmoins lourdement déficitaire (-19,7 milliards), en grande partie à cause de la crise sanitaire, dont le coût va encore dépasser 10 milliards cette année, soit deux fois plus que prévu dans le budget voté en décembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Budget de la France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.