Budget : "Il faut soutenir nos politiques publiques prioritaires et à la fois réduire la dette", plaide Jean-René Cazeneuve (Renaissance)

Publié
Durée de la vidéo : 10 min
Économie : « Il faut soutenir nos politiques publiques prioritaires et à la fois réduire la dette », plaide Jean-René Cazeneuve (Renaissance)
Article rédigé par France 2 - J. Wittenberg
France Télévisions
Jean-René Cazeneuve, député Renaissance du Gers et rapporteur général du budget, était l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 22 décembre.

La majorité présidentielle semble attendre que le Conseil constitutionnel censure certaines dispositions de la loi immigration. "On a été obligés de faire des concessions dans le cadre de cette fameuse commission mixte paritaire. On leur a dit aux sénateurs qu’un certain nombre de mesures risquaient de ne pas passer le Conseil constitutionnel. Mais ils se sont arc-boutés, c’est de leur responsabilité, on a subi un petit peu cela. Le juge arbitre, le Conseil constitutionnel, nous donnera j’imagine raison", explique Jean-René Cazeneuve, député Renaissance du Gers et rapporteur général du budget, invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 22 décembre.

Accusation concernant Cyrielle Chatelain : "Je n’ai pas dit cela !"

Un très vif incident avait opposé Jean-René Cazeneuve à la présidente du groupe écologiste, Cyrielle Chatelain. À qui il aurait dit : "Tu seras tondue à la Libération pour avoir voté avec le RN". "Je n’ai pas dit cela ! Et d’ailleurscela n’est pas dans le compte-rendu de l’Assemblée nationale […]. J’ai plein de témoins qui disent aussi que je ne l’ai pas dit", assure le député Renaissance.

Le budget 2024 a été définitivement adopté par le Parlement. "La France tire bien son épingle du jeu par rapport aux autres pays européens. On a une inflation qui est plus faible, on a une croissance […] et pourtant on est quand même sur le fil du rasoir. Il faut à la fois soutenir nos politiques publiques prioritaires et à la fois réduire la dette. […] Il faut faire des économies", précise Jean-René Cazeneuve.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.