Argent : quelles nouveautés pour le mois d'octobre ?

Le mois d'octobre lance quelques nouveautés. D'abord la promesse du candidat Emmanuel Macron de supprimer les cotisations salariales pour l'assurance chômage. Le journaliste David Boéri, sur le plateau de France 3, explique ce qui va changer.

FRANCE 3

La promesse d'Emmanuel Macron, lors de la campagne présidentielle, de supprimer les cotisations sociales pour l'assurance chômage, est effective dès le 1er octobre. "Ce sera visible sur toutes les fiches de paie à la fin du mois. Pour un salarié au SMIC, cela représente 14,23 € sur le salaire d'octobre, et pour un cadre payé 3 000 € brut ce sera 28,50 € de plus. Ces cotisations avaient déjà baissé en janvier. Elles avaient en fait été remplacées par une hausse de la CSG. Depuis le début de l'année, cela représente un gain de 21,66 € pour une personne payée au SMIC et d'un peu plus de 43 €", pour l'exemple du cadre, décrypte David Boéri sur le plateau de France 3. Une bonne nouvelle pour tous les salariés.

Plus 3,25 % en moyenne sur la facture de gaz

Autre mesure effective depuis le 1er octobre, une moins bonne nouvelle : la hausse du prix du gaz. "C'est le sixième mois consécutif de hausse pour le tarif réglementé distribué par le groupe Engie. Ils suivent essentiellement l'augmentation des prix sur le marché international. Pour les ménages, cela représente plus 3,25 % en moyenne sur la facture. Cela va dépendre de votre contrat de gaz de ville. Ce sera 1 % de plus pour la cuisson, 3,3 % pour le chauffage, et 2 % uniquement si vous êtes entièrement équipés au gaz. Le gaz reste toutefois plus compétitif que le fioul ou le tout électrique", conclut David Boéri.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration d\'un bulletin de paie. 
Photo d'illustration d'un bulletin de paie.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)