Sites de trading en ligne : l'AMF demande l'interdiction des publicités

Les escroqueries ont explosé ces derniers mois. De plus en plus d'internautes se font piéger par les sites de trading en ligne. Les publicités pour les produits d'épargne toxique devraient bientôt être interdites.

FRANCE 2

L'autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme boursier, a demandé mercredi 8 avril au ministère de l'Économie et des Finances d'interdire les publicités pour les sites de trading spéculatifs ciblant les particuliers. Depuis 2010, l'AMF dénonce ces sites proposant de placer son argent sur le Forex, le marché des changes, ou sur des options binaires qui permettent de parier sur la hausse ou la baisse d'un produit financier. "Des investissements très risqués et une pratique commerciale plus que douteuse", commente la journaliste de France 2.

Aucun respect de la législation

Sur 29 sites visités par l'AMF, 20 n'ont pas voulu ouvrir de compte aux épargnants qui refusaient de donner leur code de carte bancaire. De même, ces sites ne s'embarrassent pas des blanchiments d'argent ou du problème de fraude à la carte bleue, contrairement à la législation. Constamment harcelés par mail ou par texto, les internautes qui finissent par craquer ne sont qu'une poignée à pouvoir espérer récupérer leur mise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une jeune femme en train d\'utiliser son ordinateur, le 30 mai 2014.
Une jeune femme en train d'utiliser son ordinateur, le 30 mai 2014. (SETH K. HUGHES / IMAGE SOURCE / AFP)