Une panne mondiale sur les écrans boursiers de Bloomberg perturbe les marchés

Le problème technique, qui a touché le principal fournisseur de données financières, a perturbé les salles des marchés financiers vendredi matin. 

Des traders surveillent les cours, dans la salle de marché de la Bourse de New York, le 16 avril 2015.
Des traders surveillent les cours, dans la salle de marché de la Bourse de New York, le 16 avril 2015. ( BRENDAN MCDERMID / REUTERS)

Les écrans boursiers de Bloomberg ont été affectés, vendredi 17 avril dans la matinée, par un problème technique au niveau mondial les rendant momentanément inutilisables. Une panne rarissime pour le fournisseur de données financières incontournable dans les salles de marchés.

Après plusieurs heures de dysfonctionnements, certains terminaux étaient revenus à la normale vers 10h45. Mais "nous faisons encore face à certains problèmes", a indiqué une représentante de l'entreprise. "Nos équipes continuent à travailler pour tenter de résoudre le problème", a-t-elle ajouté en précisant qu'elle ne connaissait pas l'origine de la panne.

Des pannes extrêmement rares mais très gênantes

Des observateurs du marché du monde entier, à Londres, Singapour ou New York, se sont immédiatement plaints sur Twitter de l'arrêt inopiné du service. Au bureau de l'AFP à Paris, le terminal est resté figé pendant près de deux heures, la mention "connecting" (en cours de connexion) s'affichant en haut à gauche de l'écran. "Je suis moi-même incapable de me connecter au terminal", a confirmé en début de matinée une employée de Bloomberg.

Les terminaux de Bloomberg, qui relaient les cotations des places financières du monde entier, donnent le cours de certains produits (matières premières, etc.), ainsi que les dernières nouvelles économiques, et constituent des instruments de travail essentiels dans les salles de marché. Leurs pannes sont extrêmement rares.

Ce problème technique "est très gênant pour tout le monde", analyse René Defossez, stratégiste obligataire de Natixis basé à Londres, qui élabore ses conseils et prévisions à partir des données Bloomberg. Aucune explication n'est, pour l'instant, avancée ou privilégiée.