La Française des jeux bientôt cotée en Bourse ?

"Le Journal du dimanche" révèle que l'Etat céderait environ 50% des parts de la FDJ sur les 72% qu'il détient.

Des jeux opérés par la Française des jeux, le 27 mars 2018 à Paris.
Des jeux opérés par la Française des jeux, le 27 mars 2018 à Paris. (JOEL SAGET / AFP)

Le gouvernement va-t-il tenter ce pari ? L'Etat serait en train de préparer l'entrée en Bourse de la Française des jeux (FDJ) et Le JDD en détaille les modalités dans son édition du dimanche 8 avril. L'Etat céderait environ 50% des parts de la FDJ, qui exerce le monopole sur les jeux de hasard, sur les 72% qu'il détient, mais il garderait une minorité de blocage proche de 25%, selon une source haut placée qui s'est confiée à l'hebdomadaire.

Options d'achat réservées aux salariés et buralistes 

D'après les informations du JDD, la FDJ devrait ouvrir son capital et changer de statut au plus tard au début de 2019. Les options d'achat d'actions seraient réservées aux salariés de la FDJ et aux buralistes, déjà actionnaires à travers leur fédération nationale, qui détient déjà 3% du capital, selon Le Journal du dimanche. Un acteur privé "important" ferait par ailleurs son entrée au capital pour "aider la FDJ à se développer".

Les taxes sur les jeux que verse la FDJ à l'Etat, qui étaient de trois milliards d'euros en 2016, seront maintenues à l'identique, d'après les informations du JDD. Une nouvelle autorité de régulation serait créée pour superviser l'ensemble des jeux de hasard et garantir la lutte contre l'addiction. L'hebdomadaire dominical indique que l'ensemble du dispositif serait présenté au Conseil des ministres le 16 mai, en même temps que les privatisations possibles d'Engie et du groupe ADP.