Cet article date de plus de huit ans.

Blocage de raffineries : Total menace de "réviser" ses investissements

En marge de l'assemblée générale des actionnaires du groupe, le PDG de Total Patrick Pouyanné a vivement critiqué le blocage des raffineries, une prise d'otage d'un "outil industriel". Et il a annoncé que cela pouvait le conduire à "réviser sérieusement" ses plans d'investissements en France.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Patrick Pouyanné, le PDG de Total envisage de "réviser sérieusement" les plans d'investissements du groupe en France © maxPPP)

Le blocage des raffineries pour Patrick Pouyanné, "c'est quelque part une forme de rupture du pacte qui lie à la fois nos employés et notre entreprise. Cela va nous conduire à réviser sérieusement les plans que nous avons d'investissements dans l'ensemble de ces sites en France ." Le PDG de Total a cité notamment le site de Donges en Loire-Atlantique. "Si nos collègues veulent prendre en otage, pour une cause qui est étrangère à l'entreprise, un outil industriel, il faut qu'on se pose la question de savoir si c'est là que nous devons investir. En tout cas, nous devrons, avec lucidité, au niveau du management et du conseil d'aministration, réfléchir à cette question. Cela veut dire que nous allons regarder, notamment sur le plan de Donges, qui était un plan d'investissement lourd, si nous devons effectivement investir 500 millions d'euros. Je ne dis pas que nous ne le ferons pas, je vous dis simplement que nous devrons tirer des leçons de ce qui se passe et réviser ces plans." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.