Le bitcoin, plombé par la Chine et Elon Musk, tempère un peu son plongeon

Loin du record de près de 65 000 dollars atteint mi-avril, le bitcoin a avoisiné, mercredi, les 30 000 dollars, avant de remonter vers 37 000 dollars.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une représentation d'un bitcoin, le 21 avril 2021, en Belgique. (MAXPPP)

Le bitcoin se raccroche aux branches. Il a plongé temporairement de 30%, mercredi 19 mai, flirtant avec la barre des 30 000 dollars (24 500 euros). A ce plancher, la principale cryptomonnaie perdait près d'un tiers de sa valeur par rapport au début de la semaine et plus de la moitié en comparaison avec son record historique touché il y a seulement un mois, le 14 avril, à 64 870 dollars (53 100 euros). En milieu d'après-midi, le bitcoin est remonté à 37 420 dollars.

Le cours s'est repris notamment après un tweet du patron de Tesla, Elon Musk, laissant entendre que son entreprise, qui a acquis pour 1,5 milliard de dollars de bitcoin plus tôt dans l'année, ne les avait pas vendus contrairement à ce que laissait supposer un précédent tweet du fantasque dirigeant.

Un rappel à l'ordre de la Chine

Celui-ci a toutefois bien décidé, mi-mai, de refuser les paiements en bitcoin pour ses véhicules électriques, contrairement à un précédent engagement, citant le risque environnemental causé par le minage de bitcoin.

Le marché souffre également après un rappel à l'ordre en Chine. Cette chute est survenue après que plusieurs fédérations bancaires chinoises de référence ont souligné que les cryptomonnaies "ne sont pas de vraies devises" et ont mis en garde contre la "spéculation". La forte volatilité des monnaies virtuelles "porte gravement atteinte à la sécurité des biens des personnes et perturbe l'ordre économique mondial", ont-elles ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bitcoin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.