Cet article date de plus de sept ans.

Beats Electronics acheté par Apple : décryptage d'une stratégie

Le géant Apple a annoncé mercredi soir qu'il achetait Beats, la marque des casques audio à la mode fondée par deux poids lourds de la musique aux Etats Unis. Un achat peut-être justifié par Jimmy Iovine.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Apple a acheté la société Beats Electronics © MAXPPP)

Cette acquisition à trois milliards de dollars laisse les observateurs perplexes. Une des explications pourrait résider dans la mutation de l'économie musicale aux Etats Unis : Beats vient aussi de lancer un tout nouveau site de streaming, et c'est bien ce modèle qui pourrait attirer Apple. 

A LIRE AUSSI ►►► Acquisition record pour Apple qui s'offre Beats Electronics

Les deux fondateurs de Beats, marque de casques audio au succès fulgurant malgré une qualité toute relative et un prix de vente parmi les plus chers du marché, sont deux producteurs de renom, Dr Dre et Jimmy lovine, connus aussi pour leur talents de visionnaires en affaires dans la musique. Quand, il y a quelques  mois, les derniers indicateurs de l'économie du disque aux Etats-Unis annonçaient une chute des téléchargements et une montée en puissance du streaming, les deux businessmen ont imaginé un site de streaming particulier, qui proposerait des playlists en fonction des activités de l'utilisateur, pour accompagner un jogging ou un dîner entre amis, en bref avec un service de recommandation plus élevé que ses concurrents.

Et si Jimmy lovine était l'explication?

Pour l'instant lancé aux Etats Unis, Beats Music ne compte qu'un peu plus de 100.000 abonnés, dont un grand nombre ont été inscrit en bonus avec l'achat d'un téléphone. Cette opération peut donc étonner quand on sait que Apple, avec son portefeuille, pouvait largement se payer Spotify leader du marché avec ses dix millions d'abonnés dans le monde. Mais c'est peut-être la présence de Jimmy Iovine, qui justifie cet achat : passé dans les arcanes des maisons de disques, il serait un atout majeur pour négocier les droits de nouveaux contrats musicaux, une donnée incontournable pour qu'Apple réussisse enfin le lancement de son propre site d'écoute en ligne.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.