Banques : "une nouvelle crise est probable"

Les banques françaises dévissent en bourse depuis le 1er janvier 2016. Les Français s'inquiètent, François Lenglet est en plateau pour y répondre.

France 2

Depuis le début de l'année 2016, les valeurs boursières des banques françaises dévissent. François Lenglet amène un éclairage sur la situation en plateau. "Les banques françaises sont solides en elles-mêmes et n'ont d'ailleurs pas été visées spécifiquement par les attaques boursières puisque ce sont toutes les banques du monde qui ont dévissé", rappelle le journaliste.

Soigner la dette par la dette

Les inquiétudes se concentrent en réalité sur l'intégralité du système financier mondial. "On redoute un accident localisé comme la faillite d'un État où d'un secteur en difficulté comme l'industrie pétrolière par exemple. Ces accidents provoqueraient une réaction en chaîne et se propageraient de pays en pays. Et si une nouvelle crise financière est probable, c'est à cause du montant extraordinaire des dettes accumulées en Europe, aux États-Unis, en Chine et au Japon. Tout a commencé en 2008 lorsque cette crise avait déjà été provoquée par un endettement excessif. Et pour éviter l'effondrement de l'économie mondiale, on s'est endetté encore plus. Le remède non seulement ne guérit pas le mal, mais l'entretient", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un couple a été crédité par erreur de 20 millions d\'euros par sa banque (photo d\'illustration).
Un couple a été crédité par erreur de 20 millions d'euros par sa banque (photo d'illustration). (BERNARD JAUBERT / ONLY FRANCE / AFP)