Banques : les agences vont-elles totalement disparaître ?

Les agences bancaires sont sur la sellette. Est-ce que le secteur est en train de vivre ce qu'a vécu la sidérurgie avant lui ? Alexandra Bensaïd répond à Anne-Sophie Lapix sur le plateau du 20 Heures de France 2.

FRANCE 2

L'hypothèse date d'un rapport de 1978. "Des licenciements, des délocalisations... on n'en est pas là. D'autant que notre banque française gagne beaucoup d'argent", commente Alexandra Bensaïd sur le plateau du 20 Heures de France 2. "Mais c'est vrai, il y a une hémorragie des effectifs depuis en gros dix ans dans toute l'Europe. En France, ça s'accélère et ce qui est le plus visible, c'est votre agence qui ferme. Ça se passe essentiellement en ville", précise la journaliste.

"Nous ne nous déplaçons plus dans les agences"

La Société Générale a fermé "2 200 agences en 2016. L'an prochain, il n'en restera plus que 1 700", continue à expliquer Alexandra Bensaïd. "C'est à peu près la même chose pour BNP Paribas", précise-t-elle. "La réalité c'est que nous ne nous déplaçons plus que 2 à 3 fois par an dans les agences. Le chéquier arrive au courrier. Le banquier on l'appelle. Les virements nous les faisons avec un ordinateur, un smartphone, depuis le canapé", poursuit-elle. Cette chute de la fréquentation des agences fait en effet partie du souci de rentabilité des banques, bousculées par la technologie, les concurrents en ligne et les taux bas notamment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les logos des trois banques françaises, Crédit Agricole, Société Générale et BNP Paribas.
Les logos des trois banques françaises, Crédit Agricole, Société Générale et BNP Paribas. (DAMIEN MEYER / AFP)