Banques : la Société générale et le Crédit du Nord fusionnent, 600 agences menacées

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Banques : la Société générale et le Crédit du Nord fusionnent, 600 agences menacées
France 2
Article rédigé par
L. Demirdjian, C. Barbaux, C. Tixier, F. Bohn, G. Vaudry - France 2
France Télévisions

La Société générale a annoncé lundi 7 décembre vouloir fusionner ses réseaux de détail avec ceux du Crédit du Nord. Ce projet impliquera peut-être la fermeture de 600 agences d'ici 2023.

Lundi 7 décembre, la Société générale a annoncé vouloir fusionner ses réseaux avec ceux du Crédit du Nord. Au total, d'ici cinq ans, 600 agences vont fermer. En 2025, il en restera 1 500. La direction de la Société générale assure que des agences resteront sur tout le territoire et qu'il n'y aura pas de licenciements. "C'est un projet de transformation qui sera mené [...] sans aucun départ contraint et avec un effort de formation pour nos collaborateurs", promet Sébastien Proto, directeur général adjoint du groupe Société générale.

Une fusion qui devrait prendre 18 à 24 mois

Mais en interne, les syndicats redoutent les suppressions de postes. "On connaît la méthode, mais on ne sait pas du tout où on va. [...] Sur les dix dernières années, on a déjà connu 12 restructurations destructrices d'emplois", s'inquiète Thierry Pierret, représentant CFDT Société générale. Certains syndicats du Crédit du Nord craignent même que les deux banques perdent entre 3 000 et 5 000 emplois. La fusion devrait prendre 18 à 24 mois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.