Cet article date de plus de six ans.

Baisse d’impôts : qui est concerné ?

Le ministère de l’Economie a détaillé ce vendredi le geste fiscal annoncé par Manuel Valls. Les foyers concernés par la réduction d’impôts dès 2014 sont ceux qui gagnent jusqu’à 1,1 fois le Smic.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (3,2 millions de ménages seront concernés par la réduction d'impôts © Maxppp)

Alors que nous sommes en ce moment en train de remplir nos feuilles d'impôts, Manuel Valls annonce un milliard d'euros d'allègements dès cette année. 3,2 millions de foyers sont concernés : soit leur impôt va baisser, soit il va disparaître totalement. Le gouvernement veut faire un geste pour le pouvoir d'achat des ménages modestes, et le ministère de l'Economie a donné des précisions ce vendredi.

Les personnes les plus ciblées par le gouvernement sont celles qui gagnent jusqu’à 1,1% du SMIC. Des salariés ou des retraités qui gagnent jusqu'à 1.230 euros net par mois pour quelqu'un qui vit seul. Tout cela évolue évidemment en fonction de la situation familiale. Pour un couple sans enfants, la limite pour bénéficier de geste fiscal est fixée à 2.460 euros net par mois. Pour un couple avec deux enfants, c'est jusqu'à 3.140 euros nets.

Quelle baisse ?

Parmi les Français qui bénéficieront d’un geste fiscal, une petite moitié d'entre eux verra son impôt baisser : 350 euros de moins pour un célibataire, 700 euros de moins pour un couple.

Et puis il y a un deuxième groupe, d'un 1,8 millions de ménages, qui n'auront rien à verser du tout, alors qu'ils auraient dû payer des impôts cette année.

Reste une interrogation, comment va-t-on financer ce geste fiscal ? Un milliard d'euros de manque à gagner dans les caisses publiques qu'il faudra compenser. Cela se fera essentiellement grâce aux recettes supplémentaires de la "lutte contre la fraude fiscale  " dit-on à Bercy, sans plus de précision.

A LIRE AUSSI ►►► L’INFO POLITIQUE | Manuel Valls et les impôts, un pas de deux avec le PS

 (©)

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.