Volvo Cars rappelle un demi-million de voitures dans le monde, dont 29 000 en France

Un composant défectueux a été repéré dans le moteur de certains de ses modèles, produits depuis 2014 et pouvant provoquer un incendie.

Le modèle XC 90 de Volvo est concerné par ce rappel. 
Le modèle XC 90 de Volvo est concerné par ce rappel.  (JONAS EKSTROMER / TT NEWS AGENCY / AFP)

Un risque d'incendie que le constructeur veut écarter. Le groupe suédois Volvo Cars, propriété du chinois Geely, a annoncé, lundi 22 juillet, le rappel de 507 000 voitures dans le monde, dont 29 000 en France, en raison d'un composant défectueux repéré dans le moteur de certains de ses modèles, pouvant provoquer un incendie. Le groupe a envoyé une lettre à tous les clients concernés leur demandant de contacter le concessionnaire Volvo le plus proche pour faire rectifier le problème gratuitement.

Sont concernés les moteurs diesel deux litres quatre cylindres des modèles S60, S80, S90, V40, V60, V70 et V90 ainsi que ceux des luxueux SUV XC60 et XC90, tous produits depuis 2014, a précisé un porte-parole de l'entreprise, Stefan Elfström.

"Les enquêtes conduites par Volvo Cars ont révélé que dans de très rares cas, le collecteur d'admission en plastique du moteur peut fondre et se déformer", a indiqué M. Elfström, précisant que "dans le pire des cas, il est possible qu'un incendie localisé se déclare dans le compartiment moteur". Selon le constructeur, aucun accident lié à cette anomalie n'a été recensé.