Moteurs truqués : Volkswagen va verser 5 000 dollars à chaque client américain trompé

L'objectif pour la marque de voitures allemande est d'éviter un procès outre-Atlantique.

Un véhicule Volkswagen, photographié à San Francisco (Californie), le 24 mars 2016. 
Un véhicule Volkswagen, photographié à San Francisco (Californie), le 24 mars 2016.  (JOSH EDELSON / AFP)

Ce n'est pas un bonus écologique, bien au contraire. Volkswagen va verser 5 000 dollars (4 400 euros) à chaque acheteur américain d'un de ses véhicules au moteur disel truqué, dans le cadre d'un accord avec les autorités américaines, affirme le quotidien Die Welt (en allemand) à paraître jeudi 21 avril. L'objectif étant d'éviter un procès.

Selon le journal allemand, l'accord conclu sous le sceau du secret ne règle pas toutes les questions mais prévoit une indemnité de 5 000 dollars pour chaque propriétaire des 600 000 véhicules concernés, le coût du rappel et des modifications sur les voitures restant à la charge de Volkswagen.

Un aperçu de ce qui sera versé aux clients européens ?

Cette fuite dans la presse intervient au dernier jour de l'ultimatum lancé par un juge californien qui a donné jusqu'à ce jeudi au constructeur allemand, au département américain de la Justice et aux autorités de protection de l'environnement pour parvenir à un accord, sous peine de renvoyer l'affaire devant un tribunal cet été.

"Il s'agit plus d'une sorte de protocole d'accord, qui pose les grandes lignes pour les prochains mois et sera retravaillé", a expliqué au quotidien conservateur l'un des participants aux négociations. L'avocat des clients mécontents a estimé auprès de Die Welt que l'accord américain devait "servir de référence pour les indemnités" versées en Europe, où le scandale des moteurs diesel truqués touche "des millions de véhicules".