Voiture électrique : quels sont les risques d’incendies ?

Publié
Voiture électrique : quels sont les risques d’incendies ?
France 3
Article rédigé par
H. Puffeney, S. Lacombe - France 3
France Télévisions

Au lendemain de l'incendie d'un bus électrique parisien, samedi 30 avril, les équipes de France Télévisions ont cherché à savoir si ce type d’incident pouvait également se produire sur les voitures électriques. Éléments de réponses.

Un bus parisien s’est embrasé par le toit et a dégagé des gerbes de fumée hier, le 29 avril. Il y a un mois, un autre bus électrique a pris feu en quelques instants en pleine rue. Les feux, inexpliqués et incontrôlables, inquiètent le monde entier. En février dernier à Bruxelles (Belgique), les pompiers ont découvert une voiture électrique en flammes dans un parking souterrain. La carcasse de la voiture a ensuite été évacuée du parking puis immergée pendant 24 heures dans l’eau car, contrairement à ce qu’on pourrait penser, la voiture peut encore brûler.

Les voitures électriques ne sont pas plus dangereuses que les thermiques


Le cœur du problème, ce sont les batteries des moteurs électriques. La masse d’énergie qui y est très concentrée peut s’enflammer d’elle-même. Cela peut se produire au-delà de 60 °C lors d’une surchauffe, lorsque la batterie est dysfonctionnelle ou encore lorsqu’elle est surchargée. Une fois lancé, le feu est inarrêtable. Des pompiers ont fait le test, brûlant volontairement un véhicule électrique. Malgré leurs lances à eau, le feu reste présent et semble même se renforcer. Mais selon un expert, les voitures électriques ne sont tout de même pas plus dangereuses. "Aujourd’hui, il n’y a rien de fondé sur le sujet", affirme-t-il. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.