Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo La "rentabilité exceptionnelle" des autoroutes fait tiquer le gouvernement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
ANTOINE DELCOURT - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a annoncé qu'il préparait des propositions face à la hausse disproportionnée des tarifs au péage.

Les sociétés d'autoroutes sont-elles trop rentables ? C'est l'avis de l'Autorité de la concurrence qui, dans un rapport rendu le 18 septembre, dénonçait des revenus déconnectés du coût des infrastructures. Depuis 2005 et la privatisation, les tarifs des péages augmentent toujours plus que l'inflation. Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a annoncé, mercredi 7 octobre, qu'il remettrait dans les deux prochaines semaines, conjointement avec Ségolène Royal, des propositions à Manuel Valls sur le sujet.

Une haute autorité pour évaluer les hausses des tarifs

Le ministre de l'Economie a promis un "rééquilibrage" en faveur des usagers et de l'Etat. Pour cela, il propose une "modification de la formule tarifaire" des autoroutes, "la publicité et la concurrence" dans les travaux entrepris par ces sociétés, et la mise en place d'une autorité indépendante pour évaluer le bien-fondé de ces travaux et des hausses des tarifs.

Selon l'Autorité de la concurrence, la rentabilité des sociétés d'autoroute – 20 à 24% en 2013 – est "largement déconnectée" des coûts de fonctionnement "et assimilable à une rente". Depuis dix ans, les tarifs augmentent d'avantage que l'inflation. D'où l'objectif d'Emmanuel Macron "Remettre à plat le modèle économique de ces concessions autoroutières dans le bon sens, et pour l'intérêt de tous".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.