Cet article date de plus de cinq ans.

Smart : retour aux 39 heures

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Smart : retour aux 39 heures
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Sous la menace d'une délocalisation, la grande majorité des employés ont accepté de travailler plus. Le point avec France 3.

Plus de 90% des salariés de chez Smart à Hambach (Moselle) ont accepté de revenir aux 39 heures contre seulement 6% d'augmentation au moins jusqu'en 2020. "On n'a pas le choix, c'est tout. C'est la conjoncture, c'est comme ça", déplore un salarié au micro de France 3. Pas le choix, car l'usine était sous la menace d'une délocalisation en Slovénie si les salariés n'acceptaient pas cette concession.

800 salariés

D'ici un an, ils vont donc passer de 35 à 39 heures soit 12% de travail en plus contre seulement 6% d'augmentation des salaires. En échange, la direction s'engage à maintenir les emplois. "On s'engage à ce que la pérennité du site soit assurée jusqu'à la fin de vie du véhicule, donc bien au-delà de 2020", confie Philippe Steyer, Smart France. L'usine d'Hambach emploie actuellement 800 salariés. Ceux qui n'ont pas encore accepté de revenir aux 39 heures ont jusqu'à vendredi pour se prononcer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Automobile

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.