Renault : Une perte de 7,3 milliards d'euros au premier trimestre

Moins 7,3 milliards d'euros, Renault annonce aujourd'hui la plus grosse perte de son histoire. Déjà fragilisé, le groupe automobile a subi de plein fouet le effets du confinement. Beaucoup plus que son courrent PSA, qui lui reste, malgré tout, bénéficiaire.

France 3

Du jaune au rouge, Renault, premier constructeur français enregistre des pertes record au premier trimestre : 7,3 milliards d'euro du jamais vu. Les salariés s'inquiètent, "On savait qu'on allait y perdre parce qu'on a eu beaucoup de sites fermés, mais on ne savait pas que ça allait être aussi catastrophique que ça" confie l'un d'eux.

Renault s'enfonce, PSA résiste

Renault est évidemment pénalisé par une forte chute des ventes, conséquences de la crise sanitaire : 1, 8 milliards de manque à gagner selon le groupe. Parmi les autres explications, les difficultés de son allié Nissan qui le pénalisent à hauteur de 4,8 milliards d'euros. Si l'on en croît Fabien Gâche, délégué syndical central CGT Renault, il y aurait même une troisième explication : "Indépendemment du Covid on voit bien que Renault a une perte de gamme". Car pendant que Renault s'enfonce, PSA résiste avec 595 millions d'euros de bénéfices sur la même période.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés d\'une usine Renault, à Flins-sur-Seine (Yvelines), travaillent avec un masque de protection, le 6 mai 2020. Les entreprises sont un des lieux où se sont déclarés le plus de clusters.
Des employés d'une usine Renault, à Flins-sur-Seine (Yvelines), travaillent avec un masque de protection, le 6 mai 2020. Les entreprises sont un des lieux où se sont déclarés le plus de clusters. (MARTIN BUREAU / AFP)