PSA Poissy : une ligne de montage supprimée

A l'ordre du jour d'un comité d'établissement ce jeudi matin, "le projet du passage au monoligne". En clair, le constructeur a prévu de supprimer une des deux lignes de montage du site. Ce qui, selon le syndicat, entraînera la suppression de centaine de postes.

(Maxppp)

La suppression d'une équipe à partir de la mi-mars avait déjà été actée par la direction il y a 15 jours d'après les syndicats. Cette décision est donc confirmée ce jeudi matin. Avec la disparition de la ligne de montage, près de 700 postes seront ainsi supprimés dans l'usine de Poissy. Ce sont les intérimaires qui en feront particulièrement les frais.

Avec la disparition pure et simple d'une des deux lignes de montage, 208, DS3 et C3 seront alors toutes fabriquées sur une seule ligne. Une décision qui vient confirmer les craintes des syndicats. Selon le représentant de la CGT, Frederic Emery, cette décision n'augure rien de bon. "L'usine est en train de se vider...On se demande quel est l'avenir de l'usine de Poissy ".

"L'usine est en train de se vider", le délégué CGT

La CGT en appelle désormais au gouvernement alors que l'état va entrer au capital de PSA. Le syndicaliste alerte Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif et lui demande de préserver l'emploi.

L'accord entre PSA, l'Etat et le constructeur chinois Dongfeng devrait être validé mardi prochain par le conseil de surveillance à la veille des résultats financiers de la marque au lion.

A LIRE AUSSI ►►►PSA Aulnay : le difficile reclassement des ouvriers