INFO FRANCEINFO. L'État demande à PSA de céder son site de Saint-Ouen pour y implanter l'hôpital Grand Paris-Nord

La fermeture du site doit permettre de regrouper les activités des hôpitaux Beaujon et Bichat.

Le site de PSA, à Saint-Ouen, le 24 janvier 2014.
Le site de PSA, à Saint-Ouen, le 24 janvier 2014. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

La direction de PSA convoque un comité central d'entreprise pour le 21 novembre, afin d'annoncer que l'État lui a demandé de fermer le site de Saint-Ouen, d'ici 2021, a appris franceinfo lundi 21 novembre. Le site doit laisser place au futur hôpital du Grand Paris-Nord, à l'horizon 2025. Il regroupera les hôpitaux Beaujon (actuellement à Clichy, dans les Hauts-de-Seine) et Bichat (actuellement dans le 18e arrondissement de Paris). Concernant les 350 salariés de PSA à Saint-Ouen, la direction a assuré qu'il n'y aura aucun licenciement et que des solutions de reclassement seront proposées, au sein du groupe ou dans d'autres entreprises.

Un campus de 5 500 salariés et 4 000 étudiants

Ce projet de campus hospitalo-universitaire de l'AP-HP a été lancé il y a plusieurs années. Au départ, ce nouvel hôpital devait être construit sur les docks de Saint-Ouen, mais depuis quelques mois, l'option paraissait moins intéressante : le site se trouve en zone inondable et est difficile d'accès en métro, bus ou voiture. Voilà pourquoi l'option PSA a été retenue, en plein coeur de la ville, 500 mètres plus loin, proche du métro notamment. Le terrain engloberait les 45 000 mètres carrés du site industriel PSA et, à priori, le magasin Conforama attenant.

Cet immense campus hospitalo-universitaire, à Saint-Ouen, comptera plus de 5 500 salariés et 4 000 étudiants. Rénover les hôpitaux Bichat de Paris et Beaujon de Clichy aurait coûté trop cher, d'où ce déménagement. Le nouvel hôpital devrait comporter un tiers de lit en moins, soit 1 000 lits. Il devrait être un centre de référence pour les accidents vasculaires cérébraux, et les patients polytraumatisés ou transplantés. Ce projet est chiffré à un peu moins d'un milliard d'euros.

Un projet "d'utilité publique"

Selon un document interne d'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, auquel a eu accès franceinfo lundi 12 novembre, l'AP-HP confirme sa demande au constructeur automobile PSA de mise à disposition du site de Saint-Ouen, "désormais la seule option instruite par l'AP-HP, l'hypothèse la plus pertinente", pour l'implantation du futur CHU Grand Paris Nord.

Dans le document de l'AP-HP daté du 31 octobre 2018, le directeur du projet CHU Grand Paris Nord écrit que "la nécessité fonctionnelle et technique de regrouper sur un site unique et d'améliorer l'offre de soins dans un délai rapproché en remplacement des hôpitaux Bichat et Beaujon nous conduit à confirmer le planning prévisionnel (...) d'ouverture du Campus hospitalo-universitaire Grand Paris Nord, impliquant une mise à disposition des surfaces libres de toute activité (...) de votre usine PSA de Saint-Ouen mi-2023, au plus tard." 

Le document de l'AP-HP explique qu'il "s'agit bien d'un projet d'utilité publique permettant dans le long terme d'offrir une offre de soins renouvelée à la population de l'Ouest de la Seine-Saint-Denis, du Nord-Est des Hauts-de-Seine et du Nord-Ouest de Paris et une réorganisation universitaire d'ampleur".