Près de 300 000 cartes grises bloquées à cause de ralentissements sur le site de la préfecture

Depuis novembre, il n'est plus possible de se rendre en préfecture pour demander sa carte grise. La demande doit se faire internet.

La plateforme de demandes en ligne de cartes grises connaît de nombreux ralentissements depuis novembre 2017.
La plateforme de demandes en ligne de cartes grises connaît de nombreux ralentissements depuis novembre 2017. (MAXPPP)

La file d'attente pour obtenir sa carte de grise s'allonge. Depuis novembre 2017, les demandes pour obtenir un certificat d'immatriculation s'effectuent uniquement sur internet et non plus en préfecture. Or, le site dédié de l'Agence nationale des titres sécurisés connaît de forts ralentissements, selon le Conseil national des professionnels de l'automobile (CNPA), cité par BFMTV

Plusieurs exemples de bugs sont apparus, comme l'affichage d'une page "service indisponible" pendant une démarche ou la non prise en compte de changement de nom à la suite d'un mariage. En conséquences, les propriétaires de véhicules ne pouvent pas rouler, ou des concessionnaires se voient dans l'incapacité de livrer une voiture neuve, faute d'immatriculation.

Environ 50 000 demandes présentent un retard de traitement, et ce dans chacune des six "préfecture virtuelles" en service, soit 300 000 demandes au total. Contacté par BFMTV, le ministère de l'Intérieur n'a pas confirmé ce nombre et assure que "de nombreux correctifs ont été appliqués". "Depuis novembre et le basculement sur la dématérialisation, 2,7 millions de certificats d'immatriculation et plus d'un million de permis ont tout de même été délivrés", explique un porte-parole du gouvernement.