Les airbags dangereux provoquent le plus grand rappel de l'histoire

34 millions de véhicules américains sont rappelés en raison d'un défaut dans les airbags produits par le Japonais Takata. France 3 revient sur les faits.

FRANCE 3

C'est un fiasco terrible pour Takata. L'entreprise japonaise, après avoir nié l'évidence pendant des mois, a reconnu ce 20 mai une défaillance technique dans la fabrication de ses airbags. Ils peuvent exploser même en cas de choc mineur et projeter des morceaux de métal et de plastique sur les passagers.

Il y a trois ans, Angelina en a été victime. Cette Américaine a échappé de peu à la mort : alors qu'elle roulait en voiture à 40 km/h, le système s'est déclenché. "J'avais un trou dans ma poitrine et on voyait les os", confie-t-elle à France 3.

34 millions de véhicules

Les Etats-Unis constituent le principal marché de Takata. Outre-Atlantique, la société équipe 11 marques de voitures, dont Honda, Toyota et Nissan. Cela représente 34 millions de véhicules. Tous sont rappelés, alors qu'on impute six morts et une centaine de blessés dans le monde à ces fameux airbags. Ce scandale a plongé les comptes de Takata dans le rouge.

Le JT
Les autres sujets du JT