Les 24 heures du Mans : le 13 au départ, comme un air de Michel Vaillant

Deux Vaillante Rebellion s'aligneront, samedi, au départ de la plus prestigieuse épreuve d'endurance au monde, sur le circuit du Mans. Un clin d'œil à la célèbre bande dessinée avec d'illustres noms du sport automobile au volant.

La Vaillante Rebellion numéro 13 lors des essais, le 15 juin 2017, sur le circuit des 24 heures du Mans.
La Vaillante Rebellion numéro 13 lors des essais, le 15 juin 2017, sur le circuit des 24 heures du Mans. (JEAN MICHEL LE MEUR / JEAN MICHEL LE MEUR;DPPI MEDIA)

Une soixantaine de bolides prendra le départ des 24 heures du Mans, samedi 17 juin. Parmi les attractions de cette 85e édition, on attend un duel au sommet entre Toyota et Porsche mais aussi la participation de la Team Vaillante Rebellion. Cette écurie est un clin d'œil aux célèbres bandes dessinées Michel Vaillant, créées par Jean Graton en 1959.

C'est la première fois, depuis la participation en 1997 d'une Vaillante Courage, que le chevron bleu-blanc-rouge, mythique emblème de l'écurie, sera sur la grille de départ. La Vaillante Courage avait terminé à la quatrième position.

Symbolique numéro 13

Cette année, les deux Vaillante Rebellion, engagées dans la catégorie Le Mans Prototype 2 (LMP2), sont des châssis Oreca à moteur V8 Gibson. L'une des deux porte d'ailleurs le numéro 13, en hommage à Le 13 est au départ, le cinquième album de la bande dessinée. Des dessins seront d’ailleurs réalisés en temps réel, en présence des auteurs actuels et le propre fils du créateur, Philippe Graton.

A recepção em Le Mans é sempre muito legal! // A warm welcome from Le Mans #lemans24 #wec #Rebellion

Une publication partagée par NELSON PIQUET JR (@piquetjr) le

Comme dans les bandes dessinées de Michel Vaillant, les mécanos s’activent dans le garage de l’écurie Vaillante-Rébellion à la veille du grand départ. Mais, l'autre particularité de cette écurie, c'est la présence de très grands noms du sport automobile au volant : Prost, Piquet et Senna. En réalité, ce sont leurs descendants : Nicolas Prost, le fils d'Alain Prost (quadruple champion du monde de F1) ; le Brésilien Nelson Piquet Junior, le fils de Nelson Piquet (triple champion du monde de F1) ; Bruno Senna, le neveu d'Ayrton Senna (triple champion du monde de F1). Ces illustres noms, comme des ancêtres protecteurs, ont d'ailleurs tous fait une apparition dans les albums de Michel Vaillant.

Le Mans, entre mythe et réalité

La rivalité extrême entre Alain Prost et Ayrton Senna n’a plus cours chez les jeunes. "C'est une nouvelle page de l'histoire, indique Nicolas Prost, le fils du "Professeur", qui roule avec Bruno Senna sur la Vaillante numéro 31 et compte déjà neuf éditions du Mans au compteur. Honnêtement, c'est vrai que j'accroche beaucoup, on s'entend très bien tous les deux. C'est sûr que de rouler avec Bruno et puis avec Nelson sur l'autre voiture [la numéro 13], c'est quand même assez incroyable. Mais cela se passe plutôt très bien entre nous, il y a une bonne ambiance, on s'amuse bien et c'est assez sympa de rouler tous les trois dans la même équipe."

Off to the Parade @rebellion_racing @rebelliontimepieces @8js_official @edwardsoneyewear #8js #livefast #inspeedwetrust @24heuresdumans @fiawec_official @nfnitm

Une publication partagée par Nicolas Prost (@nicoprost) le

Toujours entre l'imaginaire et le réel, Nicolas Prost est mis en scène dans le dernier album de Michel Vaillant, Rébellion, le tome 6 de la nouvelle saison, en librairie depuis le début du mois de juin (le tome 1 est en lecture libre en ligne). Il raconte la revanche du fils de Jean-Pierre Vaillant, frère du héros à la frange en accroche-coeur.

Nicolas Prost pilote une Vaillante Rebellion au départ des 24 heures du Mans 2017 : le reportage de Jean-Pierre Blimo
--'--
--'--