Cet article date de plus de neuf ans.

L'État va apporter 5 à 7 milliards d'euros de garantie à la banque de PSA

C'est un soutien de taille que l'État a décidé d'apporter à la banque du constructeur PSA Peugeot Citroën. Celle-ci conçue pour délivrer du crédit aux acheteurs de voitures ou aux concessionnaires, souffre directement des difficultés du groupe.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le gouvernement annonce cette décision, après une réunion ce lundi à Matignon avec le constructeur automobile PSA. Il est question que l'État apporte sa garantie, à hauteur de cinq à sept milliards d'euros, aux emprunts futurs de PSA finance, la filiale bancaire du constructeur. Et ce, en échange d'une évolution de sa gouvernance. Concrètement, le gouvernement a obtenu du groupe qu'un représentant des salariés et un administrateur "indépendant " en "lien avec l'État " siègent désormais au conseil de surveillance du groupe PSA.  Sur "le principe du donnant-donnant ", explique le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, dans Libération. Celui-ci affirme avoir réclamé aussi la réduction du nombre de suppression d'emplois 

Qu'est-ce que PSA finance ?

Rappelons que chaque constructeur automobile a sa propre filiale bancaire, destinée à proposer et délivrer des crédits aux acheteurs de voitures mais aussi aux concessionnaires de la marque. [Elle explique ici ses missions]. Or, cette banque, contrôlée à 100% par PSA, connaît des problèmes de financement. 

Pourquoi la soutenir ? 

Si cette banque souffre, elle risque de délivrer moins de crédits aux acheteurs, et par ricochet, faire plonger la demande de voitures Peugeot Citroën. La soutenir permet donc de soutenir indirectement le groupe. 

Par ailleurs, cette annonce ce mardi, croient savoir Les Echos , a pour objectif de parer à une éventuelle nouvelle dégradation de la note de crédit de PSA par les agences de notation, après la publication du chiffre d'affaires du groupe prévue mercredi. C'est première depuis son alliance avec General Motors. Le groupe est noté "BB" par Standard & Poor's et "Ba3" par Moody's. Soit les deuxième et troisième cran dans la catégorie spéculative. Tandis que sa banque est notée "BBB" et "Baa3". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Automobile

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.