Inflation : les propriétaires ne changent pas les habitudes alimentaires de leurs animaux

Publié
Inflation : les propriétaires ne changent pas les habitudes alimentaires de leurs animaux
France 3
Article rédigé par
L. Campisi, K. Toufik, F. Simoës, P. Gueny - France 3
France Télévisions

Parmi les dépenses qui pèsent dans le quotidien des Français, figurent celles qui concernent l’alimentation des animaux de compagnie. Mais malgré l’inflation, pas question, pour la plupart d'entre vous, de réduire ce budget. 

Dans une animalerie en banlieue parisienne, les chiens n’ont que l’embarras du choix en matière de nourriture. Des dizaines de variétés différentes, et des prix qui grimpent, de plus de 2,14 % en un an. Alors face à cette inflation, les propriétaires se disent prêts à faire des sacrifices, plutôt qu’à toucher aux habitudes de leurs animaux. "J’achète en plus grande quantité quand il y a des promos, parce que sinon c’est un budget quand même", reconnaît un client. "Je fais l’impasse sur d’autres choses éventuellement, mais je n’ai pas changé leurs habitudes", assure une femme.   

Miser sur les promotions 

La France compte 80 millions d’animaux domestiques, et chaque propriétaire dépense en moyenne 50 à 80 euros par mois pour les nourrir. L’alimentation, c’est trois-quarts du budget. Pour maintenir malgré tout sa clientèle, un magasin mise sur les promotions. Si on ne touche pas à la référence des croquettes, les économies se font ailleurs. "Les clients achètent peut-être un petit peu moins d’accessoires que par le passé", indique Jérémy Jarre, directeur régional d’Animalerie Maxi Zoo. En France, le marché des animaux de compagnie pèse plus de 5 milliards d’euros. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.