Indemnité inflation : un chèque qui soulève plusieurs questions

Publié
Indemnité inflation : un chèque qui soulève plusieurs questions
FRANCE 2
Article rédigé par
A.Girault-Carlier, K.Toufik, J.Coulais, T.Souman, V.Lucas, A.Lo Cascio, P-J.Perrin, P.Limpens - France 2
France Télévisions

Annoncée par le Premier ministre Jean Castex jeudi 21 octobre, l'indemnité inflation concernera des millions de Français. Beaucoup d'entre eux se réjouissent de cette annonce, mais s'interrogent également sur les critères d'obtention. 

100 euros : c'est le montant de l'indemnité inflation annoncée par Jean Castex, jeudi 21 octobre. "C'est mieux que rien, et ça concerne quand même 38 millions de personnes, ça devrait en satisfaire quelques-uns", estime un automobiliste. Toutes les personnes gagnant moins de 2 000 euros nets par mois seront concernées : salariés, retraités, apprentis, demandeurs d'emploi et étudiants. Pour Christophe Arsento, chauffeur VTC, c'est "un tout petit coup de pouce, mais sans plus".

Une aide versée automatiquement aux bénéficiaires

Pour recevoir cette aide, aucune démarche n'est à effectuer. Défiscalisée, elle sera versée automatiquement en décembre pour les salariés, chômeurs et indépendants via les employeurs, Pôle Emploi et l'URSSAF. Les fonctionnaires la recevront en janvier et les retraités en février. Au total, près de 3,8 milliards d'euros seront dépensés par les finances publiques. Pour le moment, il s'agit d'une prime ponctuelle. "100 euros, c'est une prime sympathique, mais ça ne règle rien", estime Jean-Yves Mano, président de l'association Consommation Logement Cadre de Vie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.