Hausse des prix du carburant : les pêcheurs restent à quai

Publié
Hausse des prix du carburant : les pêcheurs restent à quai
France 2
Article rédigé par
M.-P. Degorce, N. Coadou, S. Dauba, C. Chabaud, F. Dumont, France 3 Poitou-Charentes - France 2
France Télévisions

La colère gronde chez les pêcheurs face à la hausse des prix des carburants. Ils attendent beaucoup du gouvernement, qui doit dévoiler mercredi 16 mars un plan d’aide pour plusieurs professions. Certains pêcheurs sont même contraints de rester à quai car le gazole leur coûte trop cher. 

Des chalutiers à quai au Grau-du-Roi (Gard). Des pêcheurs occitans ne sortent plus et un patron a fait ses comptes : même si le carburant est détaxé, son prix a doublé. Avec 5 000 euros de gazole par jour, ils ne s’en sortent plus, même si la pêche est bonne. Avis de grand calme aussi côté Atlantique, sur le port de la Cotinière (Charente-Maritime), où des marins sont contraints de rester à quai. Les patrons pêcheurs réduisent leur activité.  

Les pêcheurs craignent pour l’avenir du métier   

En ne mettant qu’un filet à l’eau au lieu de deux, Éric Redon espère alléger sa facture de 8 000 euros par semaine, mais il s’inquiète pour son équipage et pour les marins qui subissent aussi la hausse des prix. "Plus le gazole est cher, moins il y en a sur la paye", résume Grégory Fesseau, matelot. Les pêcheurs craignent même pour l’avenir du métier. Ils attendent les annonces de Matignon : des mesures pour le secteur devraient être dévoilées mercredi 16 mars dans l’après-midi. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.