Dimanche en politique, France 3

"Gilets jaunes" : les réactions politiques affluent

Le mouvement des "gilets jaunes" continue. Face à la colère, le discours d'Emmanuel Macron, prévu mardi 27 novembre, est attendu. Le président a déjà condamné sur Twitter les violences survenues samedi 24 novembre sur les Champs-Élysées, à Paris.

France 3

Au matin du dimanche 25 novembre, à Bruxelles, en Belgique, le chef de l'État n'a pas dit un mot sur les "gilets jaunes". Il a simplement formulé un tweet samedi 24 novembre au soir pour condamner fermement les violences. À droite, Nicolas Dupont-Aignan condamne les violences, tout en accusant l'exécutif de vouloir salir un mouvement populaire.

Un nouvel appel à la mobilisation samedi 1er décembre

Du côté du gouvernement, certains, comme Gérald Darmanin, appellent l'ensemble de la classe politique à calmer le jeu. Alors que les "gilets jaunes" appellent à un acte trois du mouvement samedi prochain, le 1er décembre, Emmanuel Macron amorce un léger fléchissement. Mardi 27 novembre, il devrait annoncer la création du Haut conseil pour le climat. Cette fois, élus, associations, syndicats et Français des territoires seront conviés à la réflexion.

Un tag anti-macron, le 25 novembre 2018 sur les Champs-Elysées.
Un tag anti-macron, le 25 novembre 2018 sur les Champs-Elysées. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)