Énergie : une baisse du chauffage attendue dans les habitations pour l'hiver

Publié Mis à jour
Énergie : une baisse du chauffage attendue dans les habitations pour l'hiver
France 3
Article rédigé par
J. Lonchampt, K. Lempereur, P. Lagaune, H. Dugues - France 3
France Télévisions

De nombreux Français se préoccupent déjà de l'hiver, en raison de l'explosion du coût de l'énergie. Les autorités préparent d'ailleurs les esprits, incitant à baisser le chauffage jusqu'à 3 °C.

Pour diminuer sa dépendance en gaz envers la Russie, l'Europe demande officiellement à ses habitants de réduire leur consommation. "Je conseille vivement à tous nos compatriotes (…) de ne pas mettre le climatiseur trop fort cet été et de baisser d'un, deux ou trois degrés la température du chauffage cet hiver", a déclaré Thierry Breton, le Commissaire européen au marché intérieur, sur BFM Business, mercredi 17 août. L'Union européenne espère atteindre une baisse de 15 % de la consommation en gaz, entre le 1er août et le 31 mars.    

Ne pas dépasser 19 °C dans les habitations  

"Je trouve que c'est abusif. On fait ce qu'on veut, chez soi, non ?", s'agace une femme. "On va avoir froid", juge une autre. Actuellement, le chauffage représente deux tiers de la facture énergétique d'un logement. Baisser la température de quelques degrés en hiver permettrait de faire des économies. "La température dans les bâtiments, que ce soit d'habitations ou tertiaires, ne doit pas dépasser 19 °C. En moyenne, en France aujourd'hui, on est (…) à 21 °C", note Olivier Sidler, porte-parole de l'Association négaWatt. Les spécialistes préconisent également des travaux d'isolation des fenêtres ou des canalisations. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.