DIRECT. Carburants : pas encore de retour à la normale en Ile-de-France malgré la fin de la grève des conducteur de camions

La CGT avait annoncé la levée du mouvement lancé il y a six jours, après une réunion au ministère des Transports, mercredi. L'application Essence recensait encore plus de 900 stations touchées, jeudi soir.

Un panneau \"hors service\" à une station-service, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), le 31 mai 2017.
Un panneau "hors service" à une station-service, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), le 31 mai 2017. (BENJAMIN CREMEL / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Ce n'est pas encore la fin de la galère pour les automobilistes. Les conducteurs de camions de matières dangereuses ont levé leur mouvement, jeudi 1er juin, après six jours de grève. La veille, la CGT-Transports avait obtenu satisfaction après une réunion au ministère des Transports. Mais en pratique, selon l'Union française de l'industrie pétrolière, la situation ne devrait redevenir normale que vendredi voire samedi en Ile-de-France, la région la plus affectée. Jeudi soir, à 20h30, l'application Essence recensait encore 934 stations touchées, dont 560 en pénurie totale de carburant.

>>  Y a-t-il encore du carburant près de chez vous ? Consultez notre carte

"Tout ne sera pas résolu" vendredi, a expliqué jeudi une porte-parole de l'Union française de l'industrie pétrolière au sujet des problèmes d'approvisionnement en Ile-de-France."Tous les dépôts de carburants d'Ile-de-France ont repris les chargements", a-t-elle pourtant assuré. Bison Futé prévoit également "un retour à la normale dans les prochains jours".

 La circulation assouplie pour les camions. Un arrêté de la préfecture de Police, pris jeudi, va permettre aux camions transportant des produits pétroliers dont le poids est supérieur à 7,5 tonnes de circuler plus facilement, et ce entre vendredi et mardi. Une façon de faciliter le réapprovisionnement.

Une réunion concluante au ministère. Les syndicats de transports ont été reçus mercredi pendant plus de deux heures au ministère, en l'absence de la ministre Elisabeth Borne, en déplacement dans l'ouest avec le président Emmanuel Macron. Seule à appeler à la grève, la CGT, par la voix de Jérôme Vérité, a dit avoir "obtenu des avancées significatives" qui pourraient aboutir, après "consultation de la base" à "la levée du mouvement en vue du week-end de trois jours" de la Pentecôte.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CARBURANT

08h16 : Selon la carte du site et de l'application pour smartphones Essence, plus de 1 000 stations sont toujours en pénurie totale ou partielle ce matin. "On devrait en principe retrouver une situation normale aujourd'hui", a indiqué Fabrice Michaud, porte-parole de la fédération CGT des transports.

08h17 : "La reprise devrait être effective aujourd'hui", annonce la CGT-Transports.